CÔTE DES BAR

EN CHAMPAGNE

Présentation de la côte des Bar.

Entre Aube et Seine, de Bar sur Aube à Bar sur seine, la Côte des Bar étend ses coteaux plantés de vignes et coiffés de forêts profondes.  Adossée au  Plateau de Langres, c’est l’ultime hauteur du bassin parisien, dernier fleuron de la Champagne viticole aux portes de la Bourgogne. Terre de tradition trop ignorée la Côte des Bar, c’est avant tout un prestigieux vignoble de champagne.

Les coteaux de la Côte des Bar accueillent le prestigieux vignoble de Champagne, plus de 7 000 hectares de cépages nobles (pinot noir, pinot meunier et chardonnay), qui assure un quart de la production de l’aire appellation Champagne. Dans plus de 50 communes classées, 500 viticulteurs passionnés ont fait de notre région, le pays du pinot noir.

Les amples paysages de la Côte des Bar ont été façonnés par l’eau toujours abondante, des nombreuses rivières et ruisseaux qui ont creusés de belles vallées. Les reliefs escarpées qui les dominent ont donné son nom à cette région, le mot Bar signifiant sommet en celte. De nombreux sentiers de randonnées permettent d’explorer des paysages variés  et de présenter la campagne accueillante et pittoresque. Vals, coteaux verdoyant, plaines et plateaux alternent  entre vignes, bois et cultures. Les promeneurs pourront découvrir à travers les sentiers de randonnée de la Côte des Bar les plus beaux panoramas de l’Aube.

La côte des Bar terre du vignoble champenois est également riche d’histoire et de patrimoine. Le moyen-âge a marqué son empreinte dans de nombreux villages et villes de caractère.

  • Bar sur Aube, ville de foires de Champagne, a conservé de l’âge d’or médiéval un riche patrimoine architectural notamment l’Eglise Saint Pierre et sa galerie à pans de bois, le Halloy qui servit aux marchands des grandes foires de Champagne.
     
  • La célèbre Abbaye  cistercienne de Clairvaux, situé dans le pays de Bar sur Aube, fondée il y a neuf siècles par Saint Bernard en 1115. Haut lieu de spiritualité, les visiteurs privilégiés qui peuvent entrer dans l’abbaye découvrent une ville close qui recèle des trésors d’architecture. 
     
  • Bayel, cité du cristal, connait le travail du verre depuis l’an 1300. La cristallerie royale de Champagne est aujourd’hui encore l’héritière d’un savoir-faire verrier parmi les plus riche et raffinés. Soufflage à la bouche, taille à la main, gravure au sable, satinage, dorure, dépôt de platine, émaillage sont autant d’hommages aux métiers du feu.
     
  • Mussy sur seine, la médiévale, résidence d’été des évêques de Langres. Le bourg conserve de nombreux témoins de son passé tumultueux notamment sa monumentale collégiale et sa splendide statuaire du XVIème ainsi qu’un surprenant dédale de rues tortueuses et pittoresques. Les épaisses forêts de Mussy ont abrités le plus important maquis du département durant la seconde guerre mondiale, un musée de la résistance rend aujourd’hui hommage aux résistants.
     
  • Le village d’Essoyes, jardin secret du peintre Renoir. L’épouse du peintre, Aline Renoir née Charigot, originaire d’Essoyes fera découvrir ce charmant bourg à Renoir. Durant plus de 30 ans la famille Renoir a séjournée tous les étés dans le village. La lumière d’Essoyes, les bords de l’Ource, les laveuses et les paysages pittoresques ont inspirés à Renoir de nombreux tableaux. Aujourd’hui un espace dédié à la famille Renoir ainsi que l’atelier du peintre sont ouverts à la visite.
     
  • Les Riceys, terre d’exception, est la commune viticole la plus importante de la Champagne mais également la seule commune a être pourvu de 3 A.O.C, coteaux champenois, Champagne et le vin Royale le rosé des Riceys. Village à l’architecture remarquable, les trois églises sont classées au titre des monuments historique. Les cadoles, petites constructions de vignerons érigées uniquement avec des pierres sèches attireront la curiosité lors d’une promenade.
     
  • Bar sur seine, blotti au pied d’une côte verdoyante, ce bourg centre autrefois surmonté d’un château fort redoutable, a conservé des nombreuses maisons du XVIème siècle  à pans de bois typiquement champenoises. La chapelle et commanderie templière d’Avalleur entourée de bâtiment hospitalier constitue un site médiéval exceptionnel.